Accueil du site > Recherche et Formation > Droits et Libertés Académiques > Quand le Gouvernement paie à monnaie de singe les Zélés de la Reforme de (...)

RDC : Malaises au sein de la Cellule d’Appui et d’Accompagnement de la Reforme de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (AALMD)

Quand le Gouvernement paie à monnaie de singe les Zélés de la Reforme de l’Université Congolaise

22 mars 2012

L’Université congolaise est malade de ses hommes. Les professeurs Pascal Kapagama et Alphonse Maindo se sont refusés de céder à la cécité idéologique en faisant l’apologie du gouvernement congolais dans le secteur académique. Dans une émission sur les antennes de la RFI en février 2012 consacrée aux Faillites de l’Université Congolaise, Alphonse Maindo a pris le taureau par les cornes afin d’amener les décideurs à s’attaquer à bras-le-corps aux maux qui taraudent l’Université congolaise. Résultat, les éminents professeurs viennent de se faire purement et simplement virés de la cellule d’accompagnement de la réforme LMD par le Ministre de l’ESU aujourd’hui démissionnaire, M. Léonard Mashako Mamba, sans autre forme de procès...

La réforme de l’enseignement supérieur et universitaire en RDCongo n’est pas au bout de ses peines. Par souci de mener à bien la transition de l’Université congolaise vers le système LMD (licence-master-doctorat) en vue de la conformer aux standards de l’universalité, le gouvernement congolais a fait recours, à la grande satisfaction de tous, à l’expertise nationale et internationale en mettant en place la Cellule d’Appui et d’Accompagnement de la Reforme (AALMD).

Cependant, l’arbitraire caractéristique du pouvoir d’Etat vient de donner une fois de plus un coup au processus de réforme, en tordant le cou aux zélés engagés résolument dans la modernisation du secteur académique congolais en crise, et cela souvent au prix d’énormes sacrifices. Sur fond d’un prétendu détournement de fonds destinés à l’organisation d’un atelier relatif à la gouvernance universitaire en RDC, les professeurs Alphonse Maindo et Pascal Kapagama viennent d’être purement et simplement virés de la Cellule AALMD sans préavis ni notification par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire de la RDC, M. Léonard Mashako Mamba, aujourd’hui démissionnaire par ailleurs.

Pourtant, ce prétendu détournement "n’existe que dans la tête de la personne qui l’a inventée" selon les propres mots de professeur Alphonse Maindo. Alors même que les énormes sacrifices consentis par ces éminents professeurs pour assurer le bon fonctionnement de la cellule AALMD, allant même jusqu’à la mobilisation de leurs fonds personnels, se passent de tout commentaire. Ni Alphonse, ni Pascal, n’attend introduire un moindre recours pour obtenir la levée de la mesure ministérielle tellement leurs sacrifices pour la bonne marche de la Cellule d’accompagnement de la réforme LMD dépassent le seuil du supportable et ne méritent donc pas une telle rétribution à monnaie de singe.

la lecture minutieuse des faits dévoile cependant les véritables mobiles qui se cachent derrière la décision discrétionnaire, visiblement téméraire, du ministre de l’ESU. Il s’agit d’une affaire d’émission sur les antennes de la RFI le 23 février 2012 en rapport avec la Faillite de l’Université Congolaise où les professeurs mis en cause avaient clairement étalés au grand jour les véritables maux qui hantent l’université congolaise, plutôt que de "défendre le bilan" prétendument "positif" du gouvernement dans ce secteur.

Et l’arbitraire de l’Etat dans le secteur académique en RDC se porte bien. Malheureusement ce sont les générations entières qui risquent d’en être sacrifiées...

Pour écouter l’émission "7 milliards de voisins" diffusées sur les antennes de la RFI en date du 23 février 2012 consacrée aux Faillites de l’Université congolaise, cliquer ici : http://www.rfi.fr/emission/20120223...

Pour télécharger les lettres de mise au point des professeurs Alphonse Maindo et Pascal Kapagama relatives au limogeage abusif dont ils font l’objet, cliquer les liens ci-dessous.

Guilain Mathe

Director, GLPIC

1 Message

  • Le Pr Alphonse n’a pas compris que "tout va bien" au Congo, selon les propos mensongers et irresponsables de certains mandataires de l’Etat. Personne n’a besoin de diagnostic objectif, quitte à suggérer de thérapies inadéquates : ce qui intéresse, c’est le poste pour l’argent, c’est tout. Il n’y a qu’à voir la bataille entre Honorables Gecoco et Muzito. Prof, tu as compris maintenant, le système est tellement malade qu’un autre son de cloche ne peut que faire du mal. Tu es un corps étranger, si on t’extirpe pas, c’est eux qui meurent. Heureusement pour toi, tu en sors grand. Je regrette pour les bénéficiaires de la réforme. Quelle honte vis-à-vis des partenaires ?

    Tiens bon, le soleil finira par poindre au Congo, l’heure arrive

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0