Accueil du site > Alerte et Plaidoyer > La Démocratie en RDC à la croisée des chemins : Un processus électoral moins (...)

La Démocratie en RDC à la croisée des chemins : Un processus électoral moins transparent serait source de nouvelles déceptions et socles pour de nouvelles guerres

Le 05 décembre 2011

Le Great Lakes Peace Initiative Center (GLPIC) est fortement préoccupé par la montée de tensions en RDC à la suite des élections présidentielles et législatives du 28 novembre 2011. Le GLPIC joint sa voie à celles de la société civile nationale et internationale pour exiger la plus grande transparence dans le traitement et la proclamation des résultats par la Commission Electorale Nationale Indépendante congolaise (CENI). En outre, elle interpelle tous les candidats à privilégier la voie légale et démocratique pour faire valoir leurs revendications en cas de contestation des résultats. La RDC ayant saigné par tous ses pores depuis bientôt deux décennies, il serait suicidaire que les acteurs politiques en compétition s’engagent sur la voie de la violence dont le peuple a par trop souffert.

En outre, le GLPIC en appelle à la mobilisation les organisations internationales présentes sur le continent africain (UA, SADC, CEEAC,…) de peser de tout leur poids pour décrisper la tension à travers une médiation constructive entre les protagonistes (la majorité au pouvoir, l’opposition et la CENI) afin de rassurer les uns et les autres de la transparence dans la gestion du processus de publication des résultats pour éviter à la RDC un bain de sang non justifié. Le GLPIC récuse la politique de la terre brûlée qui débouche sur la paix du cimetière, celle qu’on obtient après avoir tout exterminé. Il vaut mieux prévenir que guérir.

Guilain Mathe
Director, GLPIC

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0