Accueil du site > Alerte et Plaidoyer > Il y en a marre ! Londres gèle son aide au Rwanda

Les soutiens de Kigali à la rébellion du M23 au Kivu font subir des déboires financiers au Rwanda

Il y en a marre ! Londres gèle son aide au Rwanda

By Guilain Mathe, 28 juillet 2012

ça y est ! Le Rwanda est sous la pression touts azimuts de ses principaux bailleurs de fonds pour ses agissements belliqueux au Kivu, à l’Est de la RDC voisine, qu’il fait saigner par tous ses pores. Faisant suite aux USA qui ont suspendu 200 milles dollars d’aide militaire au Rwanda la semaine dernière, le Royaume des Pays-Bas a annoncé le 27 juillet la suspension de 5 millions de dollars d’aide destinée à l’amélioration du système judiciaire au Rwanda. A son tour, le Royaume-Uni, principal bailleur des fonds du régime de Kigali d’après le génocide de 1994, en a marre. Londres vient d’annoncer également le gèle de 25 millions de dollars d’aide budgétaire au Rwanda, un véritable déboire pour Kigali.

Le GLPIC ne peut que saluer ce ressaisissement des gouvernements occidentaux qui ne semblent plus dupes pour se laisser entraîner par le Rwanda contre les valeurs démocratiques et des Droits de l’Homme dont ils se disent être le porte-étendard, au risque de cautionner à travers ses soutiens au régime pyromane de Kigali les plus de 5 millions congolais morts impunément.

To read more details in English, please clic : http://www.bbc.co.uk/news/world-afr...

Londres gèle son aide au Rwanda

Source : http://www.bbc.co.uk/afrique/region...

Le Royaume-Uni a décidé de geler à son tour une partie de son aide au Rwanda.

Londres a annoncé vendredi qu’une aide de 25 millions de dollars avait été reportée, en attendant d’examiner si les conditions au versement de cette aide étaenit remplies.

La pression internationale monte sur Paul Kagame, le président du Rwanda, pour mettre un terme au soutien présumé du Rwanda à la rébellion du M23 en République démocratique du Congo.

Plus tôt, les Pays-Bas ont également suspendu une aide budgétaire de 5 millions d’euros en réponse au rapport d’un groupe d’expert de l’ONU mettant en cause plusieurs haut responsables du régime rwandais pour son soutien direct de la rébellion au Nord-Kivu, avec des armes, des munitions et des combattants.

L’argent prévu par les Pays-Bas devait être utilisé pour améliorer le système judiciaire du Rwanda. Il y a quelques jours, les Etats-Unis, fidèle allié de Kigali, avaient gelé une aide militaire de 200.000 dollars, un signal inédit de Washington.

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères a indiqué qu’il allait consulter ses partenaires de l’Union européenne pour déterminer une position commune sur l’aide au développement au Rwanda, en fonction de la réaction officielle de Kigali au rapport de l’ONU, et des développements sur le terrain.

Les pays scandinaves au conseil d’administration de la Banque africaine de développement ont également forcé le report d’une décision sur le versement de 39 millions de dollars d’aide budgétaire, signe que Paul Kagame est en train de se mettre à dos des alliés européens.

"Une décision hâtive"

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo a déclaré que son pays ne se laisserait pas intimider par les pays donateurs. Elle a dénoncé “une décision hâtive et basée sur des preuves douteuses”.

“Nous venons de conclure des discussions avec les experts de l’ONU, et avons méthodiquement réfuté toutes les allégations, documents à l’appui.”

Le Royaume-Uni, le plus gros donateur d’aide d’aide à Kigali, était initialement plus prudent.

“Si le Rwanda a violé des résolutions du Conseil de sécurité sur l’embargo des armes, nous devront réévaluer notre position”, avait indiqué jeudi le ministère britannique des Affaires étrangères, avant de changer d’avis vendredi.

Le gouvernement de Paul Kagame a été pendant longtemps soutenu par la communauté internationale, et salué pour la manière dont il a utilisé l’aide pour réduire la pauvreté et promouvoir la croissance économique.

Kigali dépend de l’aide internationale pour plus d’un tiers de son budget. Le Rwanda réagi avec indignation aux accusations de soutien de la rébellion du M23 en RDC, niant toute implication, et rejetant les méthodes des experts de l’ONU.

Mis en ligne par Guilain Mathe

Director, GLPIC

1 Message

  • Il y en a marre ! Londres gèle son aide au Rwanda 28 juillet 2012 13:33, par Gapima

    C`est avec grande satisfaction que j`ai appris sur les ondes radio la mise en route de la pression des pays occidentaux sur le regime de Kigali.
    La pression sur un regime aussi criminel que celui ci n`a fait que trainer !!
    Il est grand temps que le monde ouvre les yeux sur cequi se passe dans la region des grand Lacs depuis une vingtaine d`annees.
    Autant de crimes sans precedent commis dans cette region meurtrie ne devront pas demeures inappercus.
    une double genocide a eu lieu dans cette region,d`un cote celui des toutsi et hutu dites moderes et de l`autre celui des refugies rwandais hutu dont le rapport des experts de l`ONU Maping en est la reveletion.
    Le monde devra savoir que pas de paix durable sans une justice equitable pour tout le monde,et la region des grand lac necessite une telle justice pour la vraix paix et reconciliation.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0